L'appel à communications 2019

Afin de contribuer à rebâtir des équilibres plus satisfaisants entre la société et le travail, le festival des Reclusiennes s’efforcera de faire le point des recherches sur les mutations actuelles du travail afin d’ouvrir un large débat pluridisciplinaire entre les acteurs et actrices concerné-e-s.

Sur Calenda, l'actualité de la recherche en sciences sociales

Appel à contribution


Contributions attendues

 

Les Reclusiennes 2019 porteront sur le thème du travail en transition. Partant de l’évolution des sociétés industrielles depuis 1968 et du capitalisme tardif, cette édition interrogera les mutations du travail, notamment dans le secteur du tertiaire, tant en termes de précarisation que d’innovations technologiques.

Trois axes de recherche seront privilégiés :

(1) Les mutations actuelles du travail

(2) Les nouveaux travailleurs

(3) Le pacte social de demain.

L’ambition de cette réflexion sera de partir de la situation actuelle pour dessiner les futurs possibles.

 

Les Reclusiennes sont un festival de la pensée mêlant habitants, chercheurs, responsables et acteurs associatifs dans un esprit d’animation culturelle, d’éducation populaire et artistique. Son optique est résolument interdisciplinaire et vise à mettre en dialogue chaque année les différentes formes de savoirs autour d’un thème commun. 

 

Pour faciliter l’échange avec le public, les chercheurs sont conviés à innover dans leurs présentations en intégrant l’art, le son, le théâtre ou d’autres formes d’expressions …

 

Le comité d'organisation

Marie-Christine Boutheau, cadre administratif de la région Nouvelle Aquitaine ; Simone Cinelli, artiste, réalisateur ; Franck David, jardinier, poète, Scop Saluterre ; Jean-Michel Mezuret, agriculteur, maraicher ; Pierre Lamothe, Musée du Pays Foyen ; Marc Sahraoui, sociologue économiste, association Cœur de Bastide ; Antoine Schreiber, enseignant agricole ; Danièle Sigot, retraitée. 

 

L'appel à communication

Télécharger
La note d'orientation et les modalités de réponse
Reclusiennes-AAC2019-Version_Finale.pdf
Document Adobe Acrobat 289.7 KB

Procédure de soumission

  • Les propositions de contributions (sous la forme d’un résumé d’une vingtaine de lignes) devront être envoyées pour le 30 mars 2019 au plus tard à l’adresse suivante : conf@lesreclusiennes.fr
  • La sélection des communications sera établie fin avril 2019. 
  • Les textes définitifs sont attendus pour fin mai 2019.
  • La publication de certains textes est envisagée à l’issue du colloque. 

Le comité scientifique

Antonio Casilli, sociologue, maître de conférences en humanités numériques, Télécom ParisTech, chercheur au Centre Edgar-Morin de l’EHESS ; Valérie Carayol, professeure en sciences de l’information et la communication à l’Université Bordeaux Montaigne (MICA, COS) présidente de « The European Public Relations Education and Research Association » (EUPRERA) ; Pierre-Antoine Chardel, professeur en sciences sociales et d’éthique à l’IMT (Institut Mines-Télécom Business School), co-responsable de l’équipe «Éthique, Technologies, Humains, Organisations, Société » (Ethos) ; Fabien Colombo, doctorant en sciences de l’information et de la communication à l’Université Bordeaux Montaigne (MICA, E3D), diplômé en philosophie, sociologie économique, et anthropologie ; Franck Cormerais, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université Bordeaux Montaigne (MICA, E3D), responsable du Master DNDH, directeur de l’équipe E3D, co-fondateur de la revue Études Digitales ; Chantal Crenn, maître de conférence en anthropologie à l’Université Bordeaux Montaigne, IEP Bordeaux (LAM) ; Isabelle Daugareilh, directrice de recherche CNRS et du Centre de droit comparé du travail et de la sécurité sociale de l’Université de Bordeaux, chercheur associée au Centre de recherche international sur la mondialisation et le travail au Canada ; Paul Dupouy, École Supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux EBABX, co-responsable du Séminaire en deuxième cycle (Master1) Médias Milieux Systèmes ; Michel Feynie, anthropologue et psychologue du travail de l’Université de Bordeaux, chercheur associé au laboratoire CeDS Culture et diffusion des savoirs ; Anne-France Kogan, professeure en sciences de l’information et de la communication à l’Université Rennes 2 (PREFics) ; Armen Khatchatourov, ingénieur et philosophie à l’IMT (Institut Mines-Télécom Business School), co-directeur du programme « Inventivités digitales » ; Clément Morat, Institut de recherche et d’innovation (IRI), chercheur associé au Clersé, Université de Lille ; Philippe Pelletier, professeur en géographique à l’Université Lyon 2 (Environnement, Ville, Société), membre du réseau des géographes libertaires ; David Pucheu, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Bordeaux Montaigne (MICA, E3D).

 


Partenaire des Reclusiennes



Le festival des Reclusiennes est organisé par les habitants de Sainte-Foy-la-Grande, association Cœur de Bastide.

                    contact@coeurdebastide.fr      www.coeurdebastide.fr

 

44 rue Alsace Lorraine

33220 SAINTE-FOY-LA-GRANDE France

 

Train TER  réduction spécial festival


Ville de Sainte-Foy-la-Grande