BAS LES MASQUES

 

 

ÉPIDÉMIE

 LE JOUR D'APRÈS

MORTS OU VIFS 

 

« Bas les masques. Épidémie, le jour d'après »

 

Retrouvez tous les échanges des 8èmes Reclusiennes consacrées à l'Epidémie ici:

https://soundcloud.com/user-667632080/sets/reclusiennes-2020

 

Cette 8ème édition du festival des Reclusiennes a interrogé la vie du confinement, le virus révélateur, contrôle et biopouvoir, et les résistances à suivre.  Elle a réuni des habitants, des militants, des philosophes, des géographes, des sociologues, des anthropologues, des politistes, des juristes, des historiens, des démographes, des artistes,... tous interrogatifs sur les bouleversements à venir dans nos sociétés.

 

Elles se sont déroulées du 10 au 12 juillet 2020 à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde, France), ville natale d'Elisée Reclus.
3 jours, 30 évènements et des rencontres entre universitaires, associations et habitants autour des films projetés au cinéma, du théâtre, des animations musicales, des expositions et les résultats des recherches présentés par les chercheurs des différents laboratoires universitaires.

 

Suite à la période très particulière vécue par toutes et tous au cours de ces derniers mois, les Reclusiennes ont bouleversé leur programme et leur manière de "faire des sciences sociales". Chercheurs, universitaires, citoyens se sont retrouvé pour travailler ensemble sur ce qu'ils ont vécu, contourné, transgressé ou négocié, pour réfléchir aux modifications qui ont été apportées au cadre socio-politique classique ou à l'émergence de nouvelles formes de résistance qu'il faudra suivre au cours  des prochaines années. Cette analyse collective a été déclinée sur quatre axes, la vie du confinement, le virus révélateur, la question du contrôle et du biopouvoir, et les résistances à suivre.

 

  ------------------------------  LE PROGRAMME   -------------------------------  

 Salle Clarisse Brian-Reclus, 8 rue Jean-Louis Faure, Sainte-Foy-la-Grande (33)

 

La vie du confinement - Vendredi 10 juillet, 10h

- Les murs du confinement: Danièle MEZURET (44 rue Alsace Lorraine), Franck DAVID (salle Clarisse Brian-Reclus)

- Confinons-filmons: Simone Cinelli (Electrique Caravane) + SLEM (Epona fait son cinéma), installation multimédia et plateforme de récolte des témoignages. A partir des textes rédigés par les étudiants de l'IUT Bordeaux Montaigne. [voir]

- Nicolas EPRENDRE (cinéaste, Paris) :  « Récits de confinés » sur l’injonction à la soumission.

- Ritchy THIBAULT et Gaëlla LOISEAU (anthropologue, Le Havre) : Les travailleurs et habitants mobiles au prisme de la contrainte du confinement (visioconférence).

 

Le virus révélateur - Vendredi 10 juillet, 14h

- Stéphanie MULOT (anthropologue, U. Toulouse): L'épidémie ventriloque et politique

  • Témoignages d'enseignants du primaire et du secondaire

- Romain COUAIRON (enseignant): Ecole Paul Bert Sainte-Foy-la-Grande

- Ilanne KACZMAREK (Collectif Archipel, U. Paris 1): lutter et apprendre autrement dans l'université confinée.

  • Témoignages de médecins et personnels soignants

- Mohamed EL KHEBIR, médecin urgentiste (Paris)

- Christelle GUIONIE, aide médico-psychologique, maire (Sainte-Foy-la-Grande)

- Cyrille GALLION (anthropologue, directeur CIF-SP, Poitiers):  solidaires entre les âges

 

Film débat - Vendredi 10 juillet, 21h (salle de la Brèche)

Le Grand Retournement, film de Gérard Mordillat avec Jacques Weber, Édouard Baer, François Morel, adapté de la pièce de Frédéric Lordon "D'un retournement l'autre".

 

Pandémie, un état des lieux - Samedi 11 juillet, 10h

-  Philippe PELLETIER (géographe, U. Lyon 2) : La nature ne se venge pas, géopolitique et géoculture de l’épidémie

- Jacques VAN HELDEN (biologiste, Aix-Marseille Université; Institut Français de Bioinformatique) : D'où sort ce virus?

- Priscilla DUBOZ et Enguerran MACIA (anthropologues, OHM dakar et Umi Cnrs ESS Dakar):  Bio politique du confinement

 

Contrôle et biopouvoir - Samedi 11 juillet, 15h

- Yohan SAHRAOUI (géographe, U. Paris 1) : atelier introductif, débat mouvant.

- Patrick MORENO (Paris) : Intelligence artificielle et dérive dystopique

- Pierre-Antoine CHARDEL (philosophe, Institut Mines-Télécom Business School): L'application stopcovid en question d'un point de vue éthique et démocratique

- Patrick CHASTENET (politiste, U. Bordeaux), l’injonction technologique

 

18h - Synthèse d'ambiance (Franck DAVID)

19h - Remise du prix des Reclusiennes 2020

 

21h- Théodore Wåldo, une re-présentation quantique, spectacle conférence

 

Concert dans les champs, grillades

 

Résistances à suivre - Dimanche 12 juillet, 10h

- HomeKulturLab Culture confinée en Europe : installation vidéo de l'IJBA

Témoignages: les masques de la résistance, les imprimantes 3D de la résistance, les livraisons alimentaires de la résistance

Conférences, restitution et débats

- Igor BABOU (Collectifs solidarité Paris-Banlieue, U. Paris VII-Diderot), Chiraz KACHMAR, Amélie MONNEREAU: Solidarités entre milieu urbain (squats) et rural

- Annick STEVENS (philosophe, Marseille) : Un révélateur des choix de société

- Francis CHATEAURAYNAUD (sociologue, EHESS Paris): Au-delà du « monde d'après » ou comment penser la crise dans la durée avec le pragmatisme sociologique

- Charles MACDONALD (anthropologue, Marseille) : L'ordre contre l'harmonie 


L'organisation du festival des Reclusiennes s'adapte aux règles sanitaires mais les Reclusiennes se dérouleront malgré tout car ces sujets doivent faire l'objet de débat maintenant: entrée libre dans la limite de 200 personnes, premier arrivé premier assis; masque conseillé; espace à respecter entre les chaises.



Un nouveau format de festival qui rassemble chercheurs, militants, écrivains, philosophes, artistes et habitants dans la bastide de Sainte-Foy-la-Grande en Gironde, ville natale d'Élisée Reclus, géographe libertaire du XIXème siècle.

 

Habitant-e-s de la bastide nous avons constitué un collectif pour résister à la mise à l’écart de la métropole bordelaise subie ces dernières années et nous invitons chercheurs et responsables associatifs à débattre avec nous.

 

En 3 jours, 40 événements se succèdent.

Conférences, concerts,  pièces de théâtre, installations artistiques, apéros littéraires, films et débats rythment ce "festival de la pensée".


Chaque année début juillet, des centaines de chercheurs, de journalistes et de militants associatifs venus de France et d'Europe se retrouvent pour échanger sur le Vote (2013), la Terre (2014), les Migrations (2015), l'Eau (2016), le Bien commun (2017), l'Argent (2018), le Travail en mutation (2019).

Une rencontre

Chercheurs en sciences humaines, responsables associatifs et militants se retrouvent pendant une semaine autour d'un thème de réflexion abordé par Elisée Reclus en se posant la question de ce qu'il ferait s'il était parmi nous au 21ème siècle... 

Un lieu

Ville natale d'Elisée, Sainte-Foy-la-Grande est souvent au centre des débats, au cours des conférences mais aussi au cours des discussions et des rencontres dans les cafés, dans les repas de rue et au cinéma.

 

Elisée Reclus

Géographe libertaire, militant et théoricien anarchiste, Elisée Reclus fut un pédagogue et un écrivain prolifique, précurseur de la géographie sociale, de la géopolitique, de la géohistoire et de l'écologie.

 




Le festival des Reclusiennes est organisé par les habitants de Sainte-Foy-la-Grande, association Cœur de Bastide.

                    contact@coeurdebastide.fr      www.coeurdebastide.fr

 

44 rue Alsace Lorraine

33220 SAINTE-FOY-LA-GRANDE France

 

Train TER  réduction spécial festival


Ville de Sainte-Foy-la-Grande